Objectifs

Nécessité d’un dialogue interreligieux

Le dialogue interreligieux est unanimement ressenti et vécu comme un bienfait et une nécessité par les anciens et les nouveaux membres du groupe Fils d’Abraham de Lyon.

Le besoin d’aller à la rencontre de l’autre, de mieux le connaître, d’entrer en relation et en amitié ouvre à une meilleure compréhension des articles de foi, des pratiques religieuses, des rites qui semblent marquer des différences et pérenniser des séparations, bien loin pourtant de monter jusqu’au ciel.

L’on éprouve tous ensemble la force des liens tissés avec le même Dieu unique dans la diversité et l’originalité des religions de manière à sortir de l’enfermement auquel nous confinerait inéluctablement l’indifférence ou l’intolérance.

Certains souhaitent également mieux découvrir eux-mêmes les éléments constitutifs de leur identité religieuse pour accomplir une démarche dans l’assurance d’apporter une contribution positive aux débats ; d’autres apportent tous leurs soins à dissiper les malentendus, lutter contre l’ignorance et la méfiance qui mènent à l’affrontement.

L’engagement pris par la plupart des participants veut s’exprimer dans une confession la plus authentique possible d’une foi respectueuse de celledes autres, dans une perspective d’enrichissement et d’épanouissement collectifs et en admettant avec humilité que personne ne détient la vérité dont chacun poursuit inlassablement la recherche avec l’aide de tous.

Constamment renouvelés, ces efforts de compréhension pour cheminer ensemble vers un objectif commun de construction d’une société plus harmonieuse prennent appui sur les nombreux points de convergence, découverts peu à peu, dont les plus importants demeurent la prééminence de l’Amour, comme sens irréductible donné à des vies orientées vers le divin, et la reconnaissance intangible de l’humain et de l’universel dans chaque personne.

Sans la réaffirmation de ces exigences, notre envie de nous associer davantage à une prière commune ne nous soutiendrait pas assez solidement pour aller au-delà de timides balbutiements et, l’ambition proposée à notre groupe de rassembler des artisans de paix au service d’un monde plus juste, ne s’exprimerait que sous la forme de vaines incantations.

François-Régis, septembre 2005